L’impact des vagues des “wakeboats” sur les rives des lacs: une nouvelle étude publiée

Étude sur l’impact des vagues de bateaux de type wakeboat au lac Lovering et au lac Memphrémagog

Lac loveringMagog, le 9 juillet 2014.   Le docteur Yves Prairie du département des Sciences biologiques de l’UQAM assisté de Sara Mercier-Blais, étudiante à la maitrise, a présenté aux élus de la MRC de Memphrémagog les résultats d’une étude expérimentale commandée conjointement par la Société de conservation du lac Lovering (SCLL) et le Memphrémagog Conservation Inc (MCI) sur l’impact des vagues créées par les bateaux de type Wakeboat sur les rives des lacs Memphrémagog et Lovering.

Les conclusions du rapport indiquent que le passage d’un bateau de type wakeboat cause un impact considérable sur le rivage lorsqu’il passe à 100 m, et que tous les passages à moins de 300 m ajoutent de l’énergie significative aux vagues naturellement présentes avec le vent. De plus, les vagues créées par un wakeboat pour faire du wakesurf  sont celles qui causent le plus grand choc lors de leur arrivée à la rive, compte tenu de la grande quantité d’énergie contenue dans leur court train de vague. Au niveau environnemental, l’impact des vagues a pour effet de favoriser l’érosion des berges et la turbulence générée par ces vagues remet en suspension  quantité de sédiments.

En se basant sur les résultats de l’étude, on peut extrapoler que l’impact des vagues surdimensionnées constitue également une menace pour la sécurité des baigneurs et des petites embarcations (canots, kayaks, planches à voile, etc.) et un risque de bris aux bateaux amarrés, aux quais et aux constructions en bordure des rives.

À la lumière des résultats de l’étude du docteur Prairie, la SCLL et MCI demandent à la MRC de Memphrémagog et aux autorités municipales d’entreprendre les démarches requises auprès du Bureau de la sécurité nautique pour déposer une demande de restriction à la conduite d’embarcations générant des vagues surdimensionnées tels les bateaux de type Wakeboat, restriction qui imposerait à ce genre d’embarcations de circuler à une distance minimale de 250 mètres des rives lors de la pratique de sports nautiques générant des vagues surdimensionnées et des vagues multidirectionnelles. À cette distance du rivage, l’impact des vagues sur les berges serait négligeable.

L’adoption d’une telle règlementation favoriserait un voisinage harmonieux et sécuritaire  des différents usagers de nos plans d’eau.

Sommaire exécutif en pièce jointe. On pourra retrouver des  copies du rapport sur les sites de la SCLL et du MCI: www.laclovering.org www.memphremagog.org

Source – Lucie Borne  SCLL-

 

Consulter l’étude complète commandée par la Société de conservation du lac Lovering et Memphrémagog Conservation inc. : Projet d’évaluation de l’impact des vagues créées par les bateaux de type wakeboat sur la rive des lacs Memphrémagog et Lovering (PDF)

Articles dans les médias à lire sur le sujet:

Les “wake boats” endommagent les berges, Journal l’Express, 27 juillet 2014.

Embarcations de type “wakeboat”: Nouvelle règlementation souhaitée, TVA Nouvelles, 10 juillet 2014.