Une identité régionale pour les OBV de chaudière-Appalaches

Fiers du succès de l’Offensive régionale de lutte à la berce du Caucase menée de 2018 à 2022, les OBV de Chaudière-Appalaches renouvellent leur volonté de travailler ensemble pour l’éradication de cette plante exotique envahissante. Pour illustrer cet engagement, ils créent un logo commun, symbole d’une identité régionale. Voir le communiqué de presse.

Stations de lavage au Temiscouata

panneau de sensibilisation au Myriophylle à épis

« Les municipalités du Témiscouata sont conscientes des enjeux environnementaux auquel nous faisons face et s’engagent de concert avec la MRC et l’OBV, à protéger et à pérenniser cette richesse collective que sont nos lacs et rivières » affirme monsieur Serge Pelletier, préfet de la MRC de Témiscouata. Pour concrétiser cet engagement, la MRC travaille en collaboration avec les municipalités du Témiscouata pour munir tous les lacs de villégiature de stations de lavage et réduire les risques de contamination par les espèces exotiques envahissantes. Voir le Communiqué de presse de la MRC de Témiscouata

Participes à un inventaire de la biodiversité

Le 18 juin, nous t’invitons à te joindre à notre équipe le temps d’une journée pour marcher le long de la rivière aux Bouleaux (municipalité de Dégelis) et faire plusieurs inventaires de la faune et de la flore. L’équipe de l’OBV du fleuve St-Jean sera présente toute la journée pour accompagner les participants à chaque étape. La rivière aux Bouleau est reconnue comme un des endroits les plus riches en biodiversité au Témiscouata! Une occasion à saisir sans attendre! Cette activité est gratuite mais les places sont limitées. INSCRIPTION

Berce du Caucase – c’est parti pour une 6ème année

Pour une 6ème année, les organismes de bassins versants (OBV) poursuivront leurs travaux de lutte contre la berce du Caucase et à la berce sphondyle au Bas-Saint-Laurent. Le Collectif régional de développement et le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent investissent chacun 20 000 $ pour la réalisation de ces derniers.

La berce du Caucase est présente dans la majorité des territoires de MRC du Bas-Saint-Laurent. Chaque année, des actions de lutte et de contrôle sont réalisées comme l’arrachage des plants avec extraction de la racine et la coupe des fleurs avant que les graines ne soient relâchées. Ces actions donnent des résultats et la berce du Caucase voit son expansion ralentie dans la région, d’où l’importance de poursuivre les interventions.

Pour savoir qui contacter si vous observez de la berce du Caucase selon votre secteur, veuillez consulter le communiqué de presse.

As-tu vu le Myriophylle à Épis?

Le Parc national du lac-Temiscouata et l’OBV du fleuve St-Jean sont fiers de vous présenter une vidéo qui aborde la problématique du myriophylle à épis sous l’angle de l’humour. N’hésitez pas à la partager autour de vous!! Elle permettra de sensibiliser les utilisateurs des lacs de la région au lavage des embarcations pour éviter la propagation de cette plante exotique envahissante. Voir la vidéo

Assemblées Générales 2022

Cette année, l’OBV du fleuve St-Jean invite la population à sa 12ème Assemblée générale annuelle qui aura lieu le 20 juin 2022 via la plateforme Zoom. Cette assemblée générale annuelle sera précédée d’une assemblée générale spéciale qui visera à ajouter un siège au conseil d’administration de l’OBV du fleuve St-Jean. Merci de vous inscrire auprès de Guillaume Chrétien par téléphone au 418-943-4574 ou par courriel à direction@obvfleuvestjean.com au plus tard le dimanche 19 juin 2022 à 16h30. Avis de convocation officiel

Les 7 merveilles du Bas-Saint-Laurent

La SNAP a lancé, ce 11 mai, une campagne de promotion pour la protection et la mise en valeur des territoires naturels du Bas-Saint-Laurent. 7 territoires ont été proposés pour devenir des aires protégées, 3 seulement le sont devenus. Dans le cadre de cette campagne, 8 vidéos ont été réalisées dont une sur le lac de l’Est, qui se situe dans le bassin versant du fleuve St-jean.

Voir toutes les vidéos de cette campagne et le communiqué de presse.

« Avec l’abolition récente du régime d’exploitation des hydrocarbures au Québec, le dernier obstacle pour la protection des sept territoires dans leur intégralité est maintenant levé, explique Pier-Olivier Boudreault, directeur de la conservation à la SNAP Québec. Il est temps pour le gouvernement provincial d’aller de l’avant avec la création d’aires protégées sur chacun des territoires restants. »

Achat d’arbustes indigènes

La boutique en ligne est officiellement ouverte à tous!!! Tu peux dès aujourd’hui commander tes plants de myrique baumier, rosier palustre, potentille frutescente, viorne trilobée, sureau du Canada, vigne des rivages. Les horaires et les lieux de livraison sont également indiqués. Le nombre de plants reste cependant limité, donc n’attends pas trop longtemps pour passer ta commande.

J’ADOPTE un cours d’eau – Lancement du programme

Cet été, l’OBV du fleuve Saint-Jean aura la chance d’offrir le programme ‘J’ADOPTE UN COURS D’EAU’ aux élèves de la classe Assistance aux spécialistes de madame Pascale Bois (Dégelis, Témiscouata). En tant que coordonnateur régional, nous pouvons maintenant offrir ce programme de sciences citoyennes aux écoles présentes sur notre territoire. N’hésitez pas à nous contacter pour participer!!

J’adopte un cours d’eau plonge les jeunes au service de l’eau en combinant de la théorie en classe, des sorties terrains ainsi qu’une interprétation des résultats. La santé globale du cours d’eau peut être évaluée en étudiant les communautés de poissons, la qualité de l’eau ou encore les macroinvertébrés benthiques (=les larves d’insectes qui se trouvent dans le fond des cours d’eau).

Pour en savoir plus : https://www.g3e-ewag.ca/science/adopte-cours-deau/

Ou écoutez notre entrevue à Radio-Canada

Des rivières surveillées : s’adapter pour l’avenir, projet géré par le Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau (G3E), avec la collaboration de l’OBV du fleuve St-Jean est soutenu financièrement dans le cadre d’Action-Climat Québec et rejoint les objectifs du Plan pour une économie verte 2030.

Protection de la faune

Lorsque les travaux d’aménagement d’une berge ont lieu dans l’habitat du poisson, c’est-à-dire sous la ligne des hautes eaux, c’est la Loi sur la conservation et la mise en valeur des rives qui s’applique et ce sont les agents de protection de la faune qui ont le mandat de faire appliquer cette loi.
Si quelqu’un a réalisé un enrochement de sa rive, creusé dans le lac ou encore mis du sable, cela peut être rapporté aux agents de protection de la faune. Ils s’occuperont de voir si les personnes ont les permis requis et au pire ils vont transférer le dossier à la bonne instance : municipalité, environnement etc. S’ils considèrent que les personnes sont en infraction, ils vont faire appel aux spécialistes en habitat de la faune pour évaluer les impacts que les travaux ont pu occasionné dans l’habitat du poisson. Les agents de protection de la faune pourront ensuite poursuivre le contrevenant et demander une remise en état du milieu si besoin.

https://mffp.gouv.qc.ca/la-faune/protection-de-faune/s-o-s-braconnage/