Abandon du projet Énergie Est : Une menace de moins pour la qualité de l’eau

Témiscouata-sur-le-Lac, le 6 octobre 2017 – L’Organisme de bassin versant du fleuve Saint-Jean (OBVFSJ) est soulagé par l’annonce de l’abandon du projet d’oléoduc Énergie Est, qui prévoyait traverser sur environ 80 kilomètres la portion québécoise du bassin hydrographique du fleuve Saint-Jean. Il s’agit d’une menace de moins pour la qualité de notre eau si précieuse.

 

Si le projet s’était concrétisé, un bris ou une fuite aurait pu compromettre la sécurité des municipalités riveraines et atteindre, entre autres, les lacs Pohénégamook et Témiscouata ainsi que la rivière Madawaska, deuxième tributaire en importance du fleuve Saint-Jean. Devant un tel scénario, les prises d’eau municipales, dont celles de Témiscouata-sur-le-Lac et de Dégelis, ainsi que de nombreux puits privés auraient pu être contaminés. Aussi, le projet envisageait traverser ou longer les plus importants milieux humides de la partie bas-laurentienne du bassin versant, soit ceux de Saint-Elzéar-de-Témiscouata et de Dégelis. Il est à noter que l’économie locale bénéficie grandement des services écologiques rendus par les milieux humides et les écosystèmes aquatiques sains ainsi que de la bonne qualité de l’eau brute dans le bassin versant.

 

Le maintien de l’équilibre des écosystèmes aquatiques et des cycles hydrologiques passe par la stabilité du climat. Or, le projet comptait transporter 400 millions de barils de pétrole brut chaque année, ce qui aurait ajouté 236 millions de tonnes de gaz à effet de serre dans l’atmosphère annuellement, contribuant à accentuer les effets des changements climatiques.

 

Rappelons que L’OBVFSJ est mandaté, en vertu de la loi sur l’eau, pour mettre en œuvre la gestion intégrée de l’eau dans la portion québécoise du bassin versant du fleuve Saint-Jean.

 

Pour toute information :
Michel Grégoire, Directeur

www.obvfleuvestjean.com
418-899-0909

Abandon du projet Énergie Est : Une menace de moins pour la qualité de l’eau