Au Québec

La portion Québécoise du bassin versant du fleuve Saint-Jean, qui couvre 7 218 km2 et représente 13% de l’ensemble du bassin versant global, est celle dont l’OBV du fleuve Saint-Jean a mandat de gestion.  Il s’agit de sa zone de gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) attitrée.

Bien qu’à  l’intérieur même des frontières du Québec, la gestion par bassin versant ne tienne pas compte des limites administratives tels celles des régions administratives, des MRC ou des municipalités, le bassin versant qui nous intéresse est découpé par 2 frontières. Une de ces frontières est inter-provinciale, et l’autre internationale. Quelques OBV du Québec doivent composer avec une telle réalité comme l’Organisme de bassin versant Matapédia-Restigouche et l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi.

Par rapport au Québec, le bassin versant du fleuve Saint-Jean est localisé sur le versant Sud-Est de la chaîne des Appalaches et fait partie des rares bassins versants du Québec méridional qui ne s’écoulent pas dans le fleuve Saint-Laurent, son estuaire ou le Golfe du même nom.

Cliquez sur la carte ci-dessous pour avoir un bon aperçu de la zone de GIRE de l’OBV du fleuve Saint-Jean.

Affiche web

Vous aimeriez connaître les limites exactes du bassin versant du fleuve Saint-Jean? C’est maintenant possible grâce aux fichiers KML à votre disposition, et qui peuvent être utilisés dans plusieurs logiciels de géo-localisation comme Google Earth, par exemple.

Limites du bassin versant du fleuve Saint-Jean

Lacs, rivières et milieux humides

Limites des municipalités faisant partie du bassin versant du fleuve Saint-Jean

limites_obvfsj

Barrage du lac Témiscouata

Le niveau du lac Témiscouata est contrôlé artificiellement par un barrage situé à Dégelis. Ce barrage, érigé en 1930 par la St. John River Storage Company, a été acquis par Hydro-Québec lors de la nationalisation de l’électricité en 1963. Il a été complètement reconstruit en 1993 et 1994.

La construction de ce barrage en 1930 a eu pour effet de hausser le niveau du lac d’une soixantaine de centimètres au-dessus du niveau habituel des hautes eaux, fixé à 148,13 m, pour atteindre le niveau de 148,74 m. Le barrage permet donc d’emmagasiner de 125 millions de mètres cubes d’eau supplémentaires dans le lac Témiscouata, soit moins de 6 % du volume d’eau naturellement contenu dans le lac. Une autre conséquence du rehaussement du lac Témiscouata est la jeunesse relative des rivages qui limite le nombre des plages naturelles et leur potentiel pour la récréation. Source: Wikipédia

Consultez le document d’information sur le barrage Témiscouata